Close

Socialisation - mimétisme et entraide humaine et canine

Nous essayons au maximum que les chiens aient l’opportunité de communiquer, vivre des expériences, jouer entre eux et satisfaire l’un des fondamentaux de leurs besoins physiologiques. 

Quoi de mieux qu’un chien mature équilibré pour guider un tout petit un peu perdu ? Quoi de mieux qu’un chiot timide pour aider un autre timide. 

La philosophie enseignée ici est de mutualiser les forces, expériences et savoirs de chacun. 

J’appuie énormément en cours sur la notion de socialisation. Mieux vaut privilégier la qualité à la quantité. Socialiser est avant tout continuer à apprendre le « bon vocabulaire chien », bien communiquer et donc, bien écouter de l’état de l’autre chien d’en face. Un chiot qui saute sans réfléchir sur un chiot timide, qui tire en laisse pour abosulement aller voir un chien qui refuse gentillement déjà le contact  à distance : est-ce de la bonne communication ? 

Socialiser n’est pas synonyme de jeux de brutes, d’harcèlements, d’hyper-excitation à la vue d’un chien, d’un inconnu, d’un enfant. 

En compagnie des ses congénères, j’insisterai sur le point de gestion des émotions, de retour au calme, de frustration et lâcher-prise, d’éviter l’excitation, de mise en confiance, de capacité à jouer et à se concentrer, s’apaiser de façon la plus rapide possible. 


Généralisation des apprentissages

Mon idée est que le chien est un compagnon de route, un partenaire, un ami. 

Nous travaillons donc sur la connexion de votre duo qu’importe l’environnement : en centre-ville, en parc, en plein marché, en campagne, sur le canal, en forêt.

Dans des milieux différents, lui apprendre à être bien dans ses pattes, non invasif pour autrui sans le robotiser avec une obéissance à tout prix. Respecter sa personnalité en respectant aussi les besoins des autres. 


Education bienveillante

Ma philosophie est de comprendre, respecter et accepter la personnalité de son chien. 

De toutes les manières, si nous communiquons et aimons notre chien comme il le mérite, il se laissera volontiers guider et sera le meilleur des compagnons : un chien éduqué et adapté à nos modes de vies et sociétés.

Nous mettrons des scénarii pour vous placez en situation de réussite, renforcer les bons comportements, capturer de façon positive ce que votre chien propose. 

L’idée est que votre chien participe, réfléchisse, collabore autant que vous. 


Langage des signes -

Communiquer avec les sens – l’essence même du chien. 

Je vais vous apprendre à communiquer avec votre chien de la façon la plus discrète possible. Travailler sur le visuel : le chien est plus attentif, les demandes du maitre sont plus claires, précises et donc plus impactantes. Le chien est un être qui utilise beaucoup plus la gestuelle, les postures, des signaux visuelles que la parole, les vocalises. 

Sans parasiter votre chien, ce dernier est plus calme et plus concentré, et pour pleins d’autres raisons, cette communication naturelle chez le chien (posture, faciès, tension musculaire) renforce la relation de votre duo.

Connexion avec mon chien

Nous travaillons sur le fait que votre chien soit connecté à vous, soit attentif à vos demandes peu importe les distractions. La connexion c’est la clé de la communication. 

Je vous initie au clicker-training afin de vous apprendre à capturer les bons comportements à un instant T. 

Pour cela, le timing doit être le bon. Anticipation, Motivation, Concentration, Auto-Contrôle, Réflexion sont nos axes de travail.

L'éducation positive, c'est autre que "donner des saucisses"

Bien au contraire, elle demande une certaine capacité d’observation et d’analyse, de la patience, de la rigueur et cohérence, de la fermeté (aller jusqu’au bout des choses) et de la douceur, de la logique et du bon sens. 

Beaucoup plus difficile de travailler sur la vrai relation et prendre son temps que de faire peur-mal.

Un oubli de son ego, de ce que l’on exige de son animal par/pour la représentation de son/notre image. Se remettre en question, réfléchir, se mettre à la place de, lutter contre la colère, non satisfaction et frustration. 

Dans notre culture de consommation où l’on veut tout tout de suite, un animal n’est pas un robot comme le non ou la peur-intimidation serait un bouton off. 

Comprendre, anticiper, motiver, guider, modifier un comportement. Reconsidérer votre apprentissage, environnement, motivation et relation avec votre compagnon de route. 

Respecter les besoins et limites de chacun – encore faut t-il les connaître ? 

L’éducation passe par une vraie relation, non pas superficielle, où l’on explique un cadre constant et stable, afin de pouvoir assurer une vrai vie à notre ami. 

Peu importe l’être vivant que vous avez en face de vous, si vous essayez de vivre ces idées, vous aurez déjà fait beaucoup de chemin avec l’Animal & vous-même.

Des chiens, des chiens, encore des chiens